« Ah tu verras », le sublime hommage de Didier Gustin à Claude Nougaro

« Ah tu verras », le sublime hommage de Didier Gustin à Claude Nougaro

« Les élans ne sont pas toujours des animaux faciles » au théâtre Lucernaire
« Les Improvocantes » nous régalent au Théâtre de Dix Heures
« Cinq de coeur, le concert sans retour » chahuteur au Théâtre des Bouffes Parisiens

Jusqu’au 18 mai, au sein de l’élégant théâtre de l’Archipel, l’imitateur Didier Gustin offre, à sa manière, un vibrant hommage au chanteur Claude Nougaro avec le spectacle musical « Ah tu verras ». Et c’est aussi hilarant qu’envoûtant !

Une mystérieuse source coule dans l’ancienne demeure de feu Claude Nougaro. Une fontaine de créativité à laquelle viennent s’abreuver de nombreux artistes chaque année. Pour superviser cette incroyable réunion, Didier Gustin a été choisi pour être le maître de cérémonie. Mais pas facile de gérer tous ces trublions….

Un mimétisme incroyable

Gérard Depardieu, Joey Starr, Grand Corps Malade… Durant près de 80 minutes, Didier Gustin dévoile une belle palette d’imitations. On se régale de la verve de Fabrice Luchini à travers un poème relatant l’histoire d’un coq amoureux d’une horloge, on savoure les pitreries d’un certain Eddy Mitchell lorsqu’il cuisine et on met nos zygomatiques à rudes épreuves avec cette parenthèse enchantée signée Jean-Claude Van Damme. C’est tout le charme du spectacle « Ah tu verras » : déclarer son amour à l’illustre Claude Nougaro, tout en nous embarquant dans l’univers reconnaissable entre mille de comédiens et chanteurs singés à la perfection par un Didier Gustin en très grande forme.

En résulte un très beau moment de complicité et de partage avec un public visiblement conquis si on en croît l’intensité des rires et des applaudissements. Nous faisions bien évidement partie de ces personnes charmées par le bagout et la douce folie de Didier Gustin. À féliciter également les deux musiciens présents sur scène, formidables coéquipiers à la complicité évidente.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0