[Infographie] Ryan Gosling en 5 films incontournables

[Infographie] Ryan Gosling en 5 films incontournables

[Infographie] Milo Ventimiglia en 5 rôles incontournables
[Infographie] Jessica Chastain en 5 films
[Infographie] Disney et ses remakes live action

Qu’il en a fait du chemin depuis sa participation aux séries « Chair de poule » et « Hercule » ! Et pour cause : en une petite quinzaine d’années, Ryan Gosling est devenu l’un des acteurs les plus talentueux et bankable de sa génération. Et ce ne sont pas ses dernières apparitions (« La La Land », « The Nice Guys », « The Big Short ») qui viendront prétendre le contraire. Ces dernières ne sont, en revanche, pas ses plus beaux faits d’armes au cinéma. Loin de là… La preuve avec notre Top 5 des meilleurs films du comédien canadien.

Vous n’arrivez pas à visualiser notre magnifique infographie sur Ryan Gosling ? Pas de panique, voici la version texte :

5 – Danny Balint (2001)

Il est là le véritable tournant de la carrière de Ryan Gosling. Après une apparition aux côtés de Denzel Washington dans le film « Le plus beau des combats », l’acteur décroche le premier rôle de « Danny Balint », une oeuvre percutante dans la lignée de « Americain History X ». Il y incarne à la perfection un jeune skinhead qui se découvre du sang juif et dévoile (déjà) une aisance face caméra et un charisme à toute épreuve. Ça promet !

4 – Une fiancée pas comme les autres (2007)

Enlaidi pour l’occasion, Ryan Gosling délaisse les rôles de beaux gosses taciturnes et devient Lars Lindstrom, un jeune homme solitaire et dépressif qui tombe amoureux d’une poupée gonflable. Un sujet sur la détresse affective qui n’est pas sans rappeler « Her » avec Joaquin Phoenix, dans lequel l’acteur canadien révèle une nouvelle facette de son jeu d’acteur d’une justesse déconcertante.

3 – Only God Forgives (2013)

Après l’excellent « Drive », Nicolas Winding Refn fait de nouveau appel à Ryan Gosling pour les besoins de « Only God Forgives », film envoûtant qui renoue de manière brutale (un peu trop peut-être pour le grand public…) avec la patte qui a fait le sel du réalisateur : des couleurs et une mise en scène hypnotiques, une direction d’acteurs impeccable, des dialogues minimalistes et une histoire pleine de métaphores toutes plus tordues les unes que les autres. Captivant !

2 – Half Nelson (2006)

En 2006, Ryan Gosling décroche sa première nomination à l’Oscar du meilleur acteur grâce à « Half Nelson », drame fascinant sur les errances d’un prof altruiste accro au crack. Une composition ébouriffante, tout en finesse, qui nous met face à une évidence : qu’on le veuille on non, Ryan Gosling va fait partie des grands de ce milieu dans les prochaines années. Si ce n’est déjà le cas…

1 – Blue Valentine (2010)

En 2004, Ryan Gosling fait chavirer le cœur de millions de femmes dans la romance « N’oublie Jamais ». Six années plus tard, le retour à la réalité est brutal. Les contes de fée n’existent pas, et ce n’est pas le personnage qu’il incarne avec brio, Dean, qui va parvenir à nous faire croire le contraire. « Blue Valentine » est sans doute l’une des histoires d’amour les plus déchirantes de ces dix dernières années. Cruelle mais profondément humaine, portée par un duo d’acteurs (Ryan Gosling / Michelle Williams) exceptionnel. Dean reste à ce jour la meilleure prestation de l’acteur.

Pour poursuivre l’aventure avec Ryan Gosling, n’hésitez pas à aller découvrir d’autres critiques de films où l’acteur excelle :

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0