Avec « Le Domino Noir » d’Auber, l’opéra comique nous éblouit !

Avec « Le Domino Noir » d’Auber, l’opéra comique nous éblouit !

« CABARET MAI 68 », Barbier et sa joyeuse clique nous font voir rouge au Théâtre de Poche !
Perrine Perez rayonne d’imagination dans « Celle qui a dit non », depuis avril 2017 au Théâtre des Feux de la Rampe !
« Adopte un Jules.com » à la Comédie de Paris

L’Opéra Comique propose « Le Domino Noir » d’Auber, dans une mise en scène éblouissante de Valérie Lesort et de Christian Hecq. Après des applaudissements soutenus, la salle Favart se vide lentement de visages souriants et heureux…

Un spectacle joyeux et touchant

Les deux complices sont, depuis leur création à la Comédie Française d’un merveilleux 20 000 lieues sous les mers, reconnus comme de magnifiques faiseurs. L’intrigue et le texte du « Domino Noir » sont simplissimes; le propos est de distraire. Une jeune femme se dissimule sous un Domino noir pour participer au bal masqué de Noël chez la reine d’Espagne. Elle y fait la rencontre du fanfaron Comte Juliano, du colérique diplomate Lord Elford et du doux Horace. Ce dernier reconnaît en elle la femme mystérieuse du précédent Noël; il la poursuit de ses ardeurs en vain. La situation donnera lieu à une suite de malentendus, de quiproquos et d’amusantes péripéties. Anne-Catherine Gillet (Angéle), jeune fille encanaillée mais promise au couvent, est une héroïne réussie. De son côté, Antoinette Dennefeld incarne une Brigitte de San Lucar convaincante. Cyrille Dubois joue un Horace attendrissant tandis que Laurent Montel défend un exubérant et délicieux Lord Elfort. Marie Lenormand (Jacinthe), dans son costume-marionnette de femme en surpoids, est hilarante en gouvernante débordée. Tandis que Laurent Kubla incarne avec malice son amoureux Gil Perez, le gardien du couvent.  Sylvia Bergé, sociétaire de la Comédie Française, propose ici une Ursula à succès, prétentieuse et volontariste. Dirigés par Patrick Davin, le chœur Accentus et l’Orchestre Philharmonique de Radio France se révèlent dans une musicalité parfaite et une ambiance enjouée.

Valérie Lesort, metteuse en scène plasticienne, et Christian Hecq, sociétaire de la Comédie-Française et maître incontesté du vaudeville, (il fut le génial Bouzin du Fil à la patte) ont choisi pour leur première mise en scène d’opéra de respecter le livret. Car si on construit le rythme et la fantaisie, le texte importe peu. Ils ont inventé une Espagne réaliste et cependant onirique, multicolore, joyeuse et à toujours surprenante. On retrouve leurs talents dans la porosité entre les comédiens et les objets, les humains et les marionnettes. Chaque objet ou élément du décor est traversé par une intention qui pourra le mettre en branle. Le talent du duo réside aussi dans l’effet comique qu’il sait pourvoir à chaque costume, chaque motif. Par exemple, la scène du cochon de lait est aussi risquée qu’hilarante. C’est donc dans la joie le rire et l’émerveillement que l’Opéra-Comique réhabilite le répertoire d’un emblématique compositeur-maison, Auber.

DISTRIBUTION

Direction musicale : Patrick Davin

Mise en scène : Valérie Lesort, Christian Hecq, sociétaire de la Comédie-Française

Chorégraphie : Glyslein Lefever

Décors : Laurent Peduzzi

Réalisation marionnettes : Valérie Lesort et Carole Allemand

Costumes : Vanessa Sannino.

Lumières : Christian Pinaud

Concepteur son : Dominique Bataille

Assistant musical et chef de chœur : Christophe Grapperon

Assitant mise en scène : Laurent Delvert

Assistante décors : Valérie Martin

Assistante costumes : Sylvie Barras

Chef de chant : Marine Thoreau La Salle

Avec : Anne-Catherine Gillet, Cyrille Dubois, Antoinette Dennefeld, François Rougier, Marie Lenormand, Laurent Kubla, Sylvia Bergé, Laurent Montel, Valérie Rio, Olivier Déjean

Danseurs : Anna Beghelli, Sandrine Chapuis, Margaux Dufour, Mikaël Fau , Gaëtan Lhirondelle, Guillaume Rabain

Choeur : accentus

Orchestre : Orchestre Philharmonique de Radio France

Coproduction : Opéra Comique, Opéra Royal de Wallonie (spectacle crée le 23/02/2018 à Liège), Opéra de Lausanne

Crédit photo : Vincent Pontet

Informations pratiques : « Le domino noir » se joue juqu’au 5 avril à l’Opéra Comique.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0