[Critique] Ami-ami de Victor Saint Macary

[Critique] Ami-ami de Victor Saint Macary

[Critique] Shot Caller de Ric Roman Waugh
[Critique] Mise à Mort du Cerf Sacré de Yórgos Lánthimos
Interview de Victor Saint Macary, réalisateur du film Ami-ami

Une amitié homme-femme qui paraît inébranlable, une rencontre inattendue, un petit air de La Guerre des Rose. Bienvenue dans Ami-ami, une comédie attachante portée par un casting aussi déjanté que sympathique.

Il y a deux mois, Vincent s’est fait larguer par celle qu’il considérait comme l’amour de sa vie. Face à la dépression de son meilleur ami, Néféli, femme-enfant immature, lui propose une colocation. Bonne idée ? Les deux BFF ne sont pas au bout de leurs surprises…

Ami-ami, une comédie cocasse loin d’être cousue de fil blanc

Depuis plusieurs années, sauf rares exceptions, la comédie française bat de l’aile. Les films sentent le réchauffé, voire le périmé. La faute à des situations datées, des dialogues entendus des dizaines de fois et un casting pantouflard qui fait le minimum syndical. Fort heureusement, des pépites parviennent à sortir leur épingle du jeu. C’est le cas d’Ami-ami de Victor Saint Macary. Sans véritablement sortir des sentiers battus à chaque séquence, le long-métrage séduit. Et dévoile une certaine fraîcheur, saupoudrée d’une authenticité qui fait mouche.

Sans une once de résistance, on se laisse porter par cette aventure douce et amère à la fois. Le casting séduisant nous transporte dans ses délires. Les dialogues et les situations, parfois osées, donnent le smile et déclenchent souvent le rire. Ainsi, Ami-ami transpire la sympathie, la sincérité. À tel point qu’on a envie de faire partie de cette aventure humaine. De boire des coups avec William Lebghil et Margot Bancilhon. D’aller remporter une peluche pour Camille Razat à la fête foraine. D’avoir Jonathan Cohen comme collègue. De prendre part à la pendaison de crémaillère de ces colocataires hauts en couleurs. Et, plus important encore, de leur faucher leur playlist so french virevoltante.

Ami-ami, une comédie pétillante et colorée comme il devient de plus en plus rare d’en découvrir de nos jours.

Pour découvrir une poignée de secrets de tournage succulents, direction notre interview du réalisateur Victor Saint Macary.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0