[Critique] L’Apparition de Xavier Giannoli

[Critique] L’Apparition de Xavier Giannoli

[Critique] Chien de Samuel Benchetrit
[Critique] Call me by your name de Luca Guadagnino
[Critique] Coco des Studios Disney

Après le succès de Marguerite, Xavier Giannoli revient sur les écrans avec une enquête canonique étonnante. Un Vincent Lindon qui fait le boulot, une enquête lente et un manque de rebondissements : L’Apparition s’enlise et ne trouve jamais son rythme de croisière. Et pourtant, avec un tel scénario, le potentiel d’un thriller psychologique à la française était là…

L’histoire du film L’Apparition

Jacques, grand reporter pour un quotidien français, reçoit un jour un mystérieux coup de téléphone du Vatican. Dans une petite ville du sud-est de la France une jeune fille de 18 ans a affirmé avoir eu une apparition de la Vierge Marie. La rumeur s’est vite répandue et le phénomène a pris une telle ampleur que des milliers de pèlerins viennent désormais se recueillir sur le lieu des apparitions présumées. Jacques, qui n’a rien à voir avec ce monde-là, accepte de faire partie d’une commission d’enquête chargée de faire la lumière sur ces événements.

L’Apparition : intéressant sur le papier, beaucoup moins à l’écran

Dès le début, on comprend qu’on va avoir du mal à démêler le vrai du faux. Est-ce que la jeune fille est une menteuse ? Est-ce que le prêtre est un manipulateur ? A qui profite toute cette attention ? Les réponses à toutes ces questions arrivent bien trop tard. Le film est beaucoup trop long (2h17 !). Une telle enquête devrait être beaucoup plus intense et rythmée. On est loin des Enquêtes du Département V, véritable modèle du genre. Au final, c’est le contexte religieux qui donne de l’originalité au récit. Les scènes restent convenues, certaines points essentiels du scénario demeurent mystérieux. Dans l’ensemble, un sentiment d’inachevé persiste tout au long de la séance.

Synopsis prometteur, acteur de talent, contexte intéressant… Xavier Giannoli avait les moyens de réaliser un bon film. Malheureusement, les ingrédients d’un policier digne de ce nom ne sont pas présents. Le rythme est au final tout aussi important que l’histoire. Grosse déception : il faudra retenir cela pour la prochaine fois monsieur le réalisateur !

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0