[Critique] L’Echappée Belle de Paolo Virzi

[Critique] L’Echappée Belle de Paolo Virzi

[Critique] Justice League de Zack Snyder
[Critique] Wheelman avec Frank Grillo
[Critique] In the Fade de Fatih Akin

Après la séduisante comédie dramatique Folles de joie, le réalisateur italien Paolo Virzi est de retour sur les routes de l’amour et de la vie avec L’Echappée Belle. Un road movie attendrissant, magnifiquement porté par un duo d’acteurs formidable.

John Spencer est atteint d’Alzheimer. Sa femme, Ella, veille sur lui depuis des années. Seulement voilà, un cancer la ronge à petit feu de l’intérieur. Refusant d’être séparés et placés en maison de repos, ils décident de s’offrir une dernière virée à bord de leur vieux camping-car, L’Echappée Belle.

Le voyage, thème majeur de la filmographie du réalisateur Paolo Virzi

Prendre le large. Non pas pour fuir la vie mais, au contraire, la vivre pleinement. C’est le choix, dur pour les proches, qu’ont choisi Ella et John Spencer, couple de retraités touché par la maladie. Un dernier tour de piste sur les traces de leurs meilleures années et d’Ernest Hemingway, écrivain follement vénéré par John Spencer. Une histoire d’amour vibrante, attendrissante et tendrement émouvante.

Entre rires et larmes, légèreté et gravité, Paolo Virzi signe un très beau film. Une virée comme beaucoup aimeraient en vivre. Folle, passionnée et pleine de bienveillance malgré les trahisons et les coups du sort. Une aventure émouvante et enivrante dans laquelle deux acteurs s’en donnent à coeur joie. Et, justement, nous font oublier qu’ils ne sont que de « simples comédiens ». Helen Mirren et Donal Sutherland livrent une prestation, à la fois déchirante et fougueuse, impeccable. Mieux, ils parviennent, avec une classe qui les a toujours caractérisés, à éviter les écueils de la sensiblerie et du cabotinage.

Grâce à ces deux aventuriers du dimanche, on pardonne volontiers la prévisibilité des ressorts dramaturgiques, les clichés parfois disgracieux qui se dégagent du film et le manque d’originalité qui fera grincer des dents certains cinéphiles intransigeants. Qu’à cela ne tienne, L’Echappée Belle est une escapade vibrante, pleine de vie et de bons sentiments. Un film aussi attachant que les deux acteurs qu’il met en scène.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0