[Critique Livre] Juste après la vague de Sandrine Collette

[Critique Livre] Juste après la vague de Sandrine Collette

[Critique Livre] Cardinal Song de Vincent Giudicelli
[Critique Livre] Gabrielle ou le jardin retrouvé de Stéphane Jougla
[Critique Livre] Les​ ​Vies​ ​privées​ ​de​ ​Pippa​ ​Lee de​ ​Rebecca​ ​Miller

Durant près de 300 pages, Juste après la vague nous entraîne dans un récit de survie intense, passionnant et parfois glaçant. Si vous aimez l’aventure, vous allez être servi !

Les éléments se déchaînent contre les hommes. Les orages se multiplient et un tsunami gigantesque vient de tout balayer sur son passage. Seule une famille composée d’un couple et de ses neuf enfants semble s’en être sortie. Mais pas pour longtemps. L’eau ne cesse de monter, la nourriture s’amenuise et le lopin de terre sur lequel trône leur maison est sur le point d’être englouti. Il va donc falloir partir. Seul problème : trois enfants vont devoir rester sur place…

Juste après la vague, une aventure maritime captivante

Quatre chapitres qui suivent tour à tour les trois bambins restés sur place et la tribu partie à la recherche d’une terre d’asile. Quatre chapitres où aucun cadeau n’est fait, où la survie se mérite à chaque instant. Quitte à faire de douloureux sacrifices. Avec un sens du détail fascinant, Sandrine Collette propulse notre imagination au plus près de ses personnages. Nous ne sommes plus spectateurs des péripéties qui se déroulent page après page, mais acteurs de ces mésaventures. Ainsi, les doutes et les douleurs de ces Robinson Crusoé modernes parcourent notre corps. Hantent notre esprit.

Mouvement de la barque à deux doigts de chavirer, espoir avec l’apparition d’une terre au loin, déception lors d’une pêche malheureuse… Tous les états par lesquels passent les protagonistes, nous les ressentons continuellement, intensément. Nous sommes avec eux en permanence. Sur terre lorsque l’eau monte, sur mer lorsque le soleil cogne un peu trop fort. De fait, se plonger dans le roman Juste après la vague est une aventure à part entière. Une épopée envoûtante mais éreintante, ensorcelante mais terriblement cruelle. Si l’empathie est l’un de vos principaux traits de personnalité, pas sûr que vous ressortiez indemne d’une telle lecture…

Juste après la vague, un roman de Sandrine Collette
Aux éditions Denoël
Date de parution : 18 janvier 2018

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0