[Critique Livre] Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une de Raphaëlle Giordano

[Critique Livre] Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une de Raphaëlle Giordano

[Critique Livre] Chanson Douce de Leïla Slimani
[Critique Livre] Vernon Subutex (tome 1) de Virginie Despentes
[Critique Livre] Le Couple d’à côté de Shari Lapena

Amis lecteurs, si vous pensez être arrivés à un tournant de votre vie, que votre quotidien ne vous sied plus, qu’une reconversion professionnelle vous paraît de plus en plus une idée formidable, que vous en avez par-dessus la tête de voir constamment le verre à moitié vide ou que vous souhaitez simplement lire le livre le plus feeling good de ces dernières années, ne cherchez plus : Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une de Raphaëlle Giordano est la pépite littéraire qu’il vous faut. Parole de coeur de pierre !

Camille, trente-huit ans et quart, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi a-t-elle l’impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts ? Tout ce qu’elle veut, c’est retrouver le chemin de la joie et de l’épanouissement. Quand Claude, routinologue (routino quoi ?), lui propose un accompagnement original pour l’y aider, elle n’hésite pas longtemps : elle fonce et repart à la conquête de ses rêves.

Avec ce livre, Raphaëlle Giordano signe une oeuvre légère et bienfaitrice qui fait un bien fou au moral

Un tout petit rien peut parfois déboucher sur de grandes et jolies choses. Une rencontre anodine est susceptible de changer votre vision de la vie à tout jamais. C’est ce que de nombreux lecteurs ont dû ressentir en lisant ce que nous nommerons un coaching roman. Car s’il peut paraître cucul pour certains, Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une fera énormément de bien à davantage de personnes. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il met des mots sur les maux qui pourrissent la vie de milliers d’individus. Et, plus important encore, nous apprend à ne plus s’en soucier, à les ignorer, voire à leur rire au nez parce-qu’ils ne peuvent plus nous atteindre. Arriver à un tel stade de zénitude ne sera pas facile, il faudra du temps et une bonne dose de volonté pour y parvenir. Mais le jeu n’en vaut-il pas la chandelle ? C’est ce que tente de nous faire comprendre l’écrivaine Raphaëlle Giordano à travers le personnage attachant et haut en couleurs de Camille.

Ainsi, sans crier gare, dès que la première ligne de ce roman est lue, il est trop tard : nous sommes happés par un torrent d’ondes positives. Une énergie tutélaire nous enveloppe chaleureusement et tente de nous faire prendre conscience d’une chose essentielle : la vie ne se résume pas à l’adage « métro, boulot, dodo ». Ne soyez pas fataliste, jamais. Si votre quotidien vous déplait, changez-le ! Quitte à prendre des risques inconsidérés. Vivez votre vie comme vous l’entendez et non comme les autres souhaitent que vous la viviez. C’est sans doute utopique, mais lorsque nous lisons Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une, bizarrement, nous avons envie d’y croire dur comme fer…

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0