[Critique Cinéma] Parker avec Jason Staham

[Critique Cinéma] Parker avec Jason Staham

Rejoignez la planète LV-426 avec les Reebok Alien Stomper Final Battle
[Critique] Money de Gela Babluani
[Critique] De toutes mes forces de Chad Chenouga

Digne descendant de Chuck Norris, Parker est un dur à cuire. De la trempe de ceux qui n’hésitent pas à vous arracher la pomme d’Adam avec les dents ou à vous décapsuler la tête avec un débouche toilette. Attention aux coups de savates dans les gencives !

Adapté d’un roman de l’écrivain Donal E. Westlake, Parker a déjà été porté plusieurs fois à l’écran. On pense notamment à Payback avec Mel Gibson. Rien de bien nouveau donc à l’horizon et on se demandait bien comment Taylor Hackford allait bien essayer de tirer son épingle du jeu. La réponse est toute trouvée avec le bankable Jason Statham. Le réalisateur aura beau argumenter que l’acteur était devenu son choix après un rêve étrange, l’aspect commercial est l’argument qui tient le mieux la route.

A ses côtés, autre choix purement marketing, Jennifer Lopez. L’actrice/chanteuse est enfin sortie du tiroir has-been en revenant sous le feu des projecteurs avec des chansons qui font bouger le popotin. Ni une, ni deux, Taylor Hackford a aussitôt sauté sur l’occasion. La pauvre ne savait pas dans quelle galère elle s’embarquait… son rôle ne servant à rien.

En changeant subitement de registre après une longue période dans le drame (Ray, Officier et Gentleman, Dolores Claiborne), Taylor Hackford ne s’était surement pas rendu compte de la tâche au combien difficile d’ériger un film d’action qui tient la route. Car si on enlève un Jason Staham (Joker, Fast & Furious 7) cabotinant mais faisant ce pour quoi il est payé (casser des têtes, des dents, des jambes, lancer des blagues vaseuses…) que reste-il à sauver de Parker ?  Pas grand-chose si ce n’est rien.

Même si l’ensemble se regarde du coin de l’œil, rien d’original ne viendra le hisser au-dessus de la concurrence. Tout est prémâché, tout est attendu si bien que le spectateur n’a qu’une seule chose à faire : poser son cerveau dans un coin de la salle et attendre patiemment que le temps passe. En bon paresseux qu’il est, Taylor Hackford se contente de reproduire à l’identique un cahier des charges usé et corné depuis dix ans déjà.

Entre les fans de Jason Statham qui aimeront le film grâce à sa simple présence et les autres qui déploreront les incohérences du récit, les trop nombreuses longueurs (comment faire durer le supplice deux heures avec un scénario aussi léger qu’un timbre-poste ?) et les acteurs vraiment peu inspirés. Entre les deux notre cœur balance mais l’aspect anecdotique de ce film d’action parmi tant d’autres aura raison de nos convictions premières.

NOTE :

 

Date de sortie : 17 avril 2013
Réalisé par : Taylor Hackford
Avec : Jason Statham, Jennifer Lopez, Michael Chiklis
Durée : 1h 58min
Genre : Action
Nationalité : Américain
Distributeur : SND

Synopsis : Parker est un braqueur professionnel avec un code de conduite : ne jamais voler ceux dans le besoin, ne jamais blesser d’innocents. Lors d’un hold-up, il se fait doubler par ses associés qui lui dérobent sa part du butin et le laissent pour mort. Déterminé à récupérer son dû, Parker retrouve leur trace à Palm Springs alors qu’ils préparent un braquage particulièrement ambitieux. Aidé de Leslie, une agent immobilière sans le sou, Parker planifie alors sa vengeance.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
  • comment-avatar

    […] que l’on croit. Puis, sans crier gare, le ton monte et Jason Statham (Homefront, Crazy Joe, Parker, Expendables 3) fait des […]