[Critique Série] Calls, la création Canal+ et Studio Bagel

[Critique Série] Calls, la création Canal+ et Studio Bagel

[Critique Série] Channel Zero – Saison 3
[Critique Série] The Deuce – Saison 1
[Critique Série] Altered Carbon – Saison 1

Un peu flippante. Beaucoup stressante. Passionnément captivante. Voilà comment résumer l’expérience Calls, la nouvelle création Canal+. La particularité de la série ? Elle ne se regarde pas, elle s’écoute. Expérience atypique garantie !

Durant 10 épisodes d’une dizaine de minutes, le réalisateur Timothée Hochet nous entraîne dans des univers étranges. Conversation téléphonique entre deux amants qui vire au cauchemar, dialogues entre plongeurs qui découvrent une mystérieuse grotte, dictaphone retrouvé dans un avion… Si les différentes thématiques abordées sont inégales, elles n’en demeurent pas moins envoûtantes. Notre palpitant augmente au fil des secondes, on guette le moindre bruit suspect et, in fine, on est aussi terrifié que les protagonistes malmenés. Un véritable tour de force dont on ne pensait pas ressortir aussi chamboulé. Surtout lorsque l’on s’aperçoit que toutes les histoires contées sont liées entre elles…

Calls, puissante stimulatrice de notre imagination

Si le concept peut laisser perplexe au départ, il fascine très rapidement. Envoûte même pourrions-nous dire. Dès le premier épisode, le plus effrayant selon nous, notre imagination tourne à plein régime. On visualise parfaitement le cauchemar vécu par les personnages, alors que l’écran devant nous est noir. On ressent leur stress, leur angoisse, la terreur qui les traverse de part en part. Seul bémol : c’est bien trop court ! On a dévoré la première saison de Calls d’une traite et maintenant, on n’a plus plus rien d’aussi puissant, déroutant, à se mettre sous la dent. Oui, c’est triste.

Pour vous convaincre, voici un épisode entier de Calls

Enjoy !

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0