[Critique Série] Marvel’s Inhumans – Saison 1

[Critique Série] Marvel’s Inhumans – Saison 1

[Critique Série] Dirk Gently, détective holistique – Saison 1
[Critique Série] The OA – Saison 1
[Critique Série] Stranger Things – Saison 2

Daredevil, Jessica Jones, The Punisher… Si les adaptations Marvel cartonnent sur Netflix, c’est loin d’être le cas sur les chaînes américaines. The Gifted ne parvient pas à convaincre sur la FOX et, en l’occurence, Inhumans est d’un ennui mortel sur ABC. En même temps, quand une série est annulée avant même la diffusion de son premier épisode…

Suite à un coup d’État par le plus jeune frère (Iwan Rheon), la famille royale est obligée de quitter la cité d’Attilan érigée sur la Lune pour se réfugier sur Terre. À Hawaï pour être précis. Débute alors une aventure rocambolesque pleine de situations et de dialogues plus pénibles à regarder et entendre les uns que les autres.

Inhumans, une série Marvel insipide

Quelle perte de temps ! Et pourtant, semaine après semaine, une lueur d’espoir nous poussait à nous réinstaller devant la série de Scott Buck. Hélas, le show est resté médiocre, de son pilot à son ultime épisode. Les raisons d’un tel échec sont multiples : le scénario est plat. Inhumans ne devient jamais la grande épopée interplanétaire qu’elle aurait pu devenir. Elle n’est, au final, qu’une aventurette sans saveur saupoudrée de dialogues plats, écrits à la va-vite sur un coin de table.

Si en plus vous ajoutez des décors en papier mâché hideux et, surtout, un casting fade complètement à la ramasse, difficile de trouver un argument, même minuscule, en faveur de Inhumans. Et ce n’est certainement pas l’inoubliable Ramsay Bolton de Game of Thrones, Iwan Rheon, qui parviendra à nous faire changer d’avis. Ni le charismatique cowboy de la série Hell on Wheels, Anson Mount, qui a visiblement laissé son talent au saloon.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0