[Critique Série] Tin Star – Saison 1

[Critique Série] Tin Star – Saison 1

[Critique Série] The Punisher – Saison 1
[Critique Série] Narcos – Saison 3
[Critique Série] The OA – Saison 1

Manipulations, meurtres, secrets de famille… Passée quasiment inaperçue en France, la série Tin Star est un petit bijou du genre. Un polar en plein coeur du Canada porté par le charismatique Tim Roth qu’il faut, si ce n’est pas déjà fait, absolument voir.

Jim Worth, un agent britannique expatrié, recommence sa vie à zéro avec sa famille, en tant que chef policier de Little Big Bear. Peu après leur arrivée, l’ouverture d’une raffinerie de pétrole transforme la ville, y important trafic de drogue, prostitution et crime organisé.

Tin Star, une série policière haletante qui va de surprise en surprise

Si le scénario laisse présager une histoire cousue de fil blanc avec son lot de malfrats à la mine patibulaire, fusillades et héroïsme exacerbé, Tin Star est en réalité bien plus nuancée que cela. A tel point que le synopsis ne colle, au final, pas avec le ressenti global que l’on a pour cette création signée Rowan Joffe. Ainsi, durant 10 épisodes, la série nous emmène non pas sur les traces d’un trafic de drogue mais sur celles d’une histoire de famille qui aurait dû rester secrète. Un récit fascinant, et sans cesse surprenant, autour d’un abandon, d’une traitrise même, suivi d’une vengeance qui entraîne de nombreux dommages collatéraux sur son sillage.

Narration, mise en scène, casting… Tout est top !

Outre une mise en scène magnifiée de superbes plans au plus près des corps et des visages, Tin Star vaut également le détour pour son casting. Si Tim Roth excelle bien évidemment dans ce rôle de flic plus sombre et torturé qu’il ne le laisse présager de prime abord, c’est le jeune Oliver Coopersmith qui impression le plus. Magnétique, ambigu, son personnage livre au compte-gouttes des bribes de son histoire jusqu’à la révélation finale qui nous fera autant l’apprécier que le détester. Révélation finale entraînant une dernière séquence qui clôt cette première saison de la meilleure des manières.

Tin Star, un polar brillant dans le fond et dans la forme porté par un casting solide. Si vous êtes fans du genre… Foncez !

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0