« Les fêlés », un scénario osé sur les secrets inavouables au sein du couple

« Les fêlés », un scénario osé sur les secrets inavouables au sein du couple

« Peer Gynt – L’Homme qui voulait être lui-même » ou l’épopée vibrante du rêve en musique
« Le livre inouvert » nous emmène en voyage dans une intime introspection aussi belle que douloureuse
Studio Hébertot : une saison 2017/2018 sous le signe de l’engagement et du partage

C’est au dernier Festival d’Avignon au Théâtre des Deux Brunes que nous avons découvert cette comédie contemporaine de Philippe Sohier . Au coeur de cette proposition, le quotidien banal (ou pas) du couple Armelle-Arthur décortiqué sous le prisme du temps et des secrets qui s’affairent à les séparer.

2010 – 2017, autopsie d’un jeune couple

« 7 années de vie commune à faire du surf sans faire de vagues. » : voici comment se définit ce jeune couple fatigué, qui se déchire sur les banalités du quotidien. « Le mariage, c’est une prison à vie ! » lâche soudainement Arthur. « Pourquoi tu ne me contraries plus ? » se lamente de son côté Armelle. Comment en finit-on par détester celui qui partage notre vie depuis si longtemps ? N’avez-vous pas un jour rêvé de revenir au jour de votre rencontre avec l’être aimé ? C’est ce que propose précisément cette pièce. On devient alors spectateur de la naissance des faux-semblants et des mensonges. 7 ans plus tôt, le couple rayonne. Arthur fait rire Armelle. Armelle fait grimper Arthur au rideau. 7 ans plus tard Armelle et Arthur se battent à coup de secrets silencieux. Complètement fêlés, ils se sont cachés depuis si longtemps…Les visages se décomposent et la vérité s’impose.

« Ce qui te fait rire chez moi t’agacera plus tard » – Arthur

Les grands points forts de ce spectacle sont les réparties juteuses d’humour et le mécanisme amusant de ce retour vers le passé. Cette pièce est plus profonde qu’elle n’en a l’air.L’équipe artistique a pris le parti de traiter des sentiments, du faible appétit sexuel dans le couple, de l’adoption, du sacrifice comme de maladies taboues. Le texte et l’interprétation restent fluides malgré les bizarreries de ce scénario invraisemblable. On remarque le sourire, la sincérité et le jeux lumineux de la comédienne Sandra Luce. Le résultat est une création accessible à tous, pas toujours très élégante mais vivante et tendre. « Les fêlés » nous rappelle que sous les paillettes et les projecteurs, la vie en couple est dure. Bien souvent, chacun se met en couple  pour combler ses propres blessures intérieures. Méfiez-vous de vos blessures d’ego, réputées les plus difficiles à combattre…

Auteur : Philippe Sohier
Artistes : Serge Bonafous, Cloé Horry, Sandra Luce
Musique : Antoine Zebra
Metteur en scène : Delphine Gustau, Serge Bonafous
Informations pratiques : la pièce « Les fêlés » est reconduite au Théâtre du Marais, les samedi et dimanche à 17h30 du 19 septembre au 10 décembre 2017. Le Théâtre du Marais se situe au 37 Rue Volta dans le troisième arrondissement de Paris.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0