FIAC 2017 : que retenir de ce rendez-vous incontournable à Paris ?

FIAC 2017 : que retenir de ce rendez-vous incontournable à Paris ?

Exposition « Irving Penn » au Grand Palais, le grand portraitiste, sa liberté, le temps qui passe et la mode
Gaston Lagaffe, une exposition surprenante au Centre Pompidou
« Christian Dior, Couturier du rêve », jusqu’au 7 janvier 2018 au musée des Arts décoratifs

Qui dit moi d’octobre, dit FIAC ! La Foire Internationale d’Art Contemporain à Paris a ouvert ses portes ce jeudi 19 octobre au Grand Palais. Pourquoi y aller ? Quels sont les intérêts de cette nouvelle édition ? Voici 4 raisons d’aller y faire un tour ce week-end :

1. Les artistes émergents

Ce type d’événements grand public est l’occasion de découvrir de jeunes artistes. Bien sûr, rien ne nous empêche d’aller voir les oeuvres de Basquiat, Haring, Saint-Phalle, Murakami ou Lichtenstein exposées dans les espaces réservés aux plus grandes galeries du monde, mais l’intérêt de ce regroupement d’œuvres originales est de découvrir de nouvelles inspirations, formes d’expressions. Pour cette édition 2017 de la FIAC, nous avons repéré quelques artistes tels que Kehinde Wiley, Paulina Olowska ou Cody Choi, figures qui ont déjà une certaine cote dans le milieu de l’art mais inconnues du grand public. Une occasion en or de découvrir ces nouveaux talents.

2. Des sujets importants

En parcourant les allées, on se rend vite compte que les sujets évoqués sont graves et qu’il règne une ambiance de révolte. En cause les dernières élections US et françaises, les divers attentats autour du monde, le Brexit… On découvre de nombreuses œuvres traitant d’un avenir sombre et incertain. Une diversité riche et intéressante qui est très rare.

3. Des galeries inconnues

Tout comme les artistes, faire le tour du Grand Palais nous permet de faire de petites trouvailles, de découvrir des galeries parisiennes mais également du monde entier totalement inconnues. Certes, il est indispensable de passer sur les stands de Perrotin, Templon et Georges-Philippe et Nathalie Valois. On ne se rend pas forcément compte qu’il y a des galeries d’art partout dans Paris : au-delà du Marais, la ville est pleine de surprises et on a le défaut de ne pas assez s’aventurer dans d’autres quartiers pour découvrir ces galeries.

La FIAC est l’occasion d’aller à leur rencontre. Mais également de découvrir des galeries du monde entier : Colombie, Egypte, Corée, Kosovo, Inde… Il ne faut pas hésiter à visiter les petits salons et les galeries du secteur Lafayette du Grand Palais. Vous tomberez sur de véritables petits bijoux de scénographies : certaines galeries ayant travaillé sur cet aspect pour attirer le regard du visiteur. Alors n’hésitez pas à sortir du carcan de la grande NEF, vous ne serez pas déçus.

Petits coups de coeur pour les galeries suivantes : Miguel Abreu, Allen, Max Hetzler, Kaufman Repetto, Maisterravalbuena, PKM Gallery, Martin Van Zomeren, Casas Riegner, House of Gaga

4. Le Grand Palais

Parce que voir autant de créativité dans un lieu majestueux est un privilège. Prendre un café, s’asseoir sur les marches, observer les œuvres sous la verrière : il faut également prendre le temps et même parfois du recul pour vraiment apprécier ce que l’on a sous les yeux. Le Grand Palais sublime les œuvres, il ne faut pas l’oublier. Donc n’hésitez pas à faire un pas en arrière, jouer des coudes et observer les œuvres dans leur globalité. Vous l’apprécierez d’autant plus.

Photo Grand Palais

Petit bémol : on peut regretter la présence trop peu importante de la photographie au détriment de la peinture. On se consolera avec la prochaine édition de Paris Photo 2017 qui aura lieu d’ici quelques jours !

Et pour ceux qui ne veulent pas s’enfermer, il reste toutes les installations extérieures au Grand Palais qui sont accessibles notamment au Jardin des Tuileries, devant le Centre Pompidou, devant la Place Vendôme. Il y a pour tous les goûts. Bonne découverte !

Agenda, performances et activités sont à découvrir en détails sur le site http://www.fiac.com/

Horaires
Samedi 21 et dimanche 22 octobre, de 10h à 19h

Entrée
Avenue Winston Churchill
75008 Paris

Transports
Métro: lignes 1 et 13 Champs-Élysées Clemenceau
Bus: lignes 28, 32, 42, 72, 73, 80, 83, 93

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0