James Franco en 5 rôles incontournables

James Franco en 5 rôles incontournables

Tom Hardy : les 3 films les plus attendus avec l’acteur britannique
Gary Oldman en 5 films incontournables
[Infographie] Top 5 des films de Luc Besson

Alors que la saison 1 de la série The Deuce vient tout juste de s’achever, retour sur cinq rôles marquants dans la filmographie de l’acteur américain James Franco.

James Dean dans le téléfilm du même nom de Mark Rydell (2001)

Des années avant Dane DeHaan dans Life, le rôle de l’iconique James Dean a été confié à James Franco. Revenant sur la courte existence de l’acteur des mythiques La Fureur de vivre et A l’Est d’Eden, le téléfilm signé Mark Rydell permet à James Edward Franco de dévoiler toute l’étendue de son talent. Notamment un mimétisme envoûtant et une palette d’émotions qui passent bien souvent par le regard.

Aron Ralston dans 127 Heures de Danny Boyle (2010)

Neuf années et une ribambelle de rôles sans réelle valeur ajoutée plus tard, James Franco est de retour à son plus haut niveau avec 127 Heures. Drame tiré d’une histoire vraie réalisé par Danny Boyle, le film permet au meilleur pote de Seth Rogen de prouver qu’il est capable de porter l’intégralité d’un film sur ses frêles épaules. Une performance captivante qui le hisse tout en haut de la pyramide des acteurs les plus bankables du moment.

Alien dans Spring Breakers de Harmony Korine (2012)

Voilà une oeuvre qui divise. Comme toutes les réalisations de Harmony Korine direz-vous. Ovni cinématographique, Spring Breakers réussit brillamment une chose : dresser un portrait peu flatteur, mais ô combien réaliste, de cette jeunesse paumée en mal de sensations fortes. Le tout avec une mise en scène très colorée somptueuse, une bande-son aussi énergique que poétique par moments et un casting qui casse volontiers son image proprette. James Franco en tête, plus malsain que jamais dans la peau d’Alien, manipulateur complètement allumé du bulbe affublé de belles quenottes en or.

Hugh Hefner dans Lovelace de Rob Epstein et Jeffrey Friedman (2013)

Biopic centré sur la carrière de la star du porno Linda Lovelace, le film de Rob Epstein et Jeffrey Friedman revient sur la conception d’une oeuvre majeure dans l’industrie du sexe : Gorge Profonde. Un long métrage non exempt de défauts mais doté d’un solide casting. Amanda Seyfried, Peter Sarsgaard, Sharon Stone et James Franco, irrésistible dans la peau du fondateur du magazine de charme Playboy récemment décédé, Hugh Hefner.

Joe dans King Cobra de Justin Kelly (2016)

A l’image de Spring Breakers, si King Cobra a de nombreux détracteurs, il n’en reste pas moins une peinture de notre société très intéressante. Besoin de reconnaissance et rêve de notoriété finissent par prendre le pas sur le reste de nos émotions. Un film maladroit dans sa forme mais tristement pragmatique dans le fond dans lequel James Franco prend des risques et tire une nouvelle fois son épingle du jeu.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0