« Non à l’argent », chamailleries pécuniaires au Théâtre des Variétés

« Non à l’argent », chamailleries pécuniaires au Théâtre des Variétés

« Mère Teresa », un spectacle dansant entre l’icône et l’être de chair
« Dieu est mort. Et moi non plus j’me sens pas très bien ! » (Critique et interview)
« Un petit jeu sans conséquence », riche en rebondissements… hilarants !

Que feriez-vous si vous remportiez le Jackpot de 162 millions d’euros au Loto ? Vous fonceriez sans réfléchir récupérer le magot ou, comme le personnage incarné par Pascal Légitimus, vous poseriez mille et une questions avant de refuser cette somme ? Si vous optez pour cette seconde solution, gare aux réactions de vos proches…

Pièce de théâtre à l’humour omniprésent, Non à l’Argent entraîne les spectateurs dans une avalanche d’échanges délicieusement barrés où les accès de colère sont légion. Dès que Pascal Légitimus dévoile son refus d’empocher les 162 millions gagner au Loto il y a deux mois, les remarques désobligeantes de la part de sa femme, sa mère et son meilleur ami fusent. La folie gagne peu à peu du terrain jusqu’à atteindre le point de non retour lors de la dernière ligne droite. L’ensemble est très bien huilé, l’occupation de l’espace judicieux et le rythme ne permet jamais au temps mort de s’installer.

Un quatuor de comédiens irrésistible sur la scène du Théâtre des Variétés

Outre les punchlines qui font mouche, Non à l’argent mérite le coup d’oeil pour la réunion de quatre personnalités hautes en couleurs qu’elle propose : Claire Nadeau, Pascal Légitimus, Julie De Bona et Philippe Lelièvre. Avec une complicité qui transpire à chaque instant et une énergie commune qui semble inaltérable, les comédiens nous embarquent dans une folle aventure, une épopée où les prises de bec, les gestuelles et les intonations loufoques sont autant de raisons de mettre nos zygomatiques à rude épreuve. A ce petit jeu, mention spéciale pour Claire Nadeau, et ses faux-airs de Chantal Ladesou, que les plus jeunes ont pu découvrir dans la comédie Les Tuches et qui nous régale ici avec un détachement permanent proche du je-m’en-foutisme et des explosions de colère hilarantes.

Non à l’argent, une pièce de théâtre savoureuse à découvrir du mercredi au samedi à 20h30 et les samedis et dimanches à 16h30 au Théâtre des Variétés de Paris jusqu’au 7 janvier 2018.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0