Programme TV du lundi 22 janvier 2018

Programme TV du lundi 22 janvier 2018

Programme TV du vendredi 26 janvier 2018
Programme TV du mercredi 17 janvier 2018
Programme TV du jeudi 25 janvier 2018

Amis cinéphiles, si vous ne savez toujours pas quoi regarder ce soir à la télé, il est temps de découvrir notre programme TV du lundi 22 janvier 2018. Et plus précisément les films diffusés en première comme en deuxième partie de soirée.

Programme TV de début de soirée

Showgirls de Paul Verhoeven (Arte, 20h50)

Le scénario du film avec Elizabeth Berkley

Sans famille, sans amis et sans argent, Nomi Malone débarque à Las Vegas pour réaliser son rêve : devenir danseuse. A peine arrivée, elle se fait voler sa valise par l’homme qui l’a prise en stop. Perdue dans la ville, Nomi doit son salut à Molly Abrams, costumière au «Cheetah», un cabaret réputé de la ville. Molly lui trouve un job de stripteaseuse dans une boîte où elle fait elle-même quelques extras. Cristal Connors, la vedette du «Cheetah», très attirée par Nomi, la fait engager dans son show où elle gravit rapidement les échelons. Dans les coulisses impitoyables de Vegas, Nomi devient très vite une rivale gênante.

L’avis de La Critiquerie

Lorsque le réalisateur de Robocop décide de s’intéresser aux coulisses du métier de stripteaseuse, vous vous en doutez, il n’y va pas avec le dos de la cuillère. C’est même un portrait au vitriol qu’il se fait une joie de mettre en scène. Pour le plus grand plaisir des cinéphiles, admiratifs du travail de ce cinéaste aux corones taille XXL.

Le Livre d’Eli des frères Hughes (C8, 21h)

Le scénario du film avec Denzel Washington

Dans un futur proche, l’Amérique n’est plus qu’une terre désolée dont les villes sont des ruines et les routes autant de pièges infestés de bandes criminelles. Depuis des années, Eli voyage seul, se protégeant des attaques et se battant pour trouver de quoi survivre. Lorsqu’il arrive dans ce qui fut autrefois la Californie, Eli se heurte au redoutable Carnegie, un homme qui ne recule devant rien pour imposer sa volonté à la petite communauté qu’il contrôle.

L’avis de La Critiquerie

Un film post-apocalyptique qui, sans révolutionner aucunement le genre, fait le taf. Difficile de s’ennuyer devant cet enchaînement d’action millimétré à la seconde près. Le présence de Denzel Washington et Gary Oldman, tous deux excellents, n’est également pas anodine dans la sympathie que nous éprouvons à l’égard du Livre d’Eli.

Taken de Pierre Morel (W9, 21h)

Le scénario du film avec Liam Neeson

Que peut-on imaginer de pire pour un père que d’assister impuissant à l’enlèvement de sa fille via un téléphone portable ? C’est le cauchemar vécu par Bryan, ancien agent des services secrets américains, qui n’a que quelques heures pour arracher Kim des mains d’un redoutable gang spécialisé dans la traite des femmes. Premier problème à résoudre : il est à Los Angeles, elle vient de se faire enlever à Paris.

L’avis de La Critiquerie

Bon, ok, vous l’avez déjà vu une petite dizaine de fois au bas mot. Et pourtant, lorsque le reste du programme TV ne vous enchante guère, un petit Liam Neeson à la sauce Steven Seagal ne se refuse pas…

American Sniper de Clint Eastwood (TMC, 21h)

Le scénario du film avec Bradley Cooper

Tireur d’élite des Navy SEAL, Chris Kyle est envoyé en Irak dans un seul but : protéger ses camarades. Sa précision chirurgicale sauve d’innombrables vies humaines sur le champ de bataille et, tandis que les récits de ses exploits se multiplient, il décroche le surnom de « La Légende ». Cependant, sa réputation se propage au-delà des lignes ennemies, si bien que sa tête est mise à prix et qu’il devient une cible privilégiée des insurgés. Malgré le danger, et l’angoisse dans laquelle vit sa famille, Chris participe à quatre batailles décisives parmi les plus terribles de la guerre en Irak, s’imposant ainsi comme l’incarnation vivante de la devise des SEAL : « Pas de quartier ! » Mais en rentrant au pays, Chris prend conscience qu’il ne parvient pas à retrouver une vie normale.

L’avis de La Critiquerie

Un portrait de soldat fascinant, délicieusement saupoudré d’une chasse à l’homme captivante. Du grand et beau Clint Eastwood, admirablement porté par un Bradley Cooper à l’apogée de son art.

Mississippi Burning d’Alan Parker (France ô, 20h55)

Le scénario du film avec Gene Hackman et Willem Dafoe

En 1964, trois militants pour les droits civiques des noirs disparaissent mystérieusement. Ce sont deux agents du FBI qui sont chargés de l’affaire. Très vite, les questionnements et les méthodes d’intimidation d’Alan Ward et de Rupert Anderson dérangent, en particulier le Klu Klux Klan.

L’avis de La Critiquerie

Dernièrement, le film de Kathryn Bigelow, Detroit, vous a estomaqué ? Mississippi Burning va encore plus loin. Scènes chocs et propos révoltants nous entraînent dans les abîmes de la bêtise humaine durant plus de deux heures. Un conseil : ayez une tisane relaxante à portée de main, vous aurez envie de casser votre télé à plusieurs reprises…

Un Jour sans fin de Harold Ramis (Chérie 25, 20h55)

Le scénario du film avec Bill Murray

Phil Connors, journaliste à la télévision et responsable de la météo part faire son reportage annuel dans la bourgade de Punxsutawney où l’on fête le « Groundhog Day » : « Jour de la marmotte ». Dans l’impossibilité de rentrer chez lui ensuite à Pittsburgh pour cause d’intempéries il se voit forcé de passer une nuit de plus dans cette ville perdue. Réveillé très tôt le lendemain il constate que tout se produit exactement comme la veille et réalise qu’il est condamné à revivre indéfiniment la même journée, celle du 2 février…

L’avis de La Critiquerie

Comédie culte par excellence, Un Jour sans fin traverse les décennies sans perdre la moindre ridule. C’est toujours aussi drôle, décalé, frais même, et délicieusement porté par Bill Murray, irrésistible dans chacune de ses apparitions.

Programme TV de deuxième partie de soirée

La Fin des temps de Peter Hyams (C8, 23h20)

Le scénario du film avec Arnold Schwarzenegger

Trois jours avant le passage à l’an 2000, le diable sort de sa tanière et débarque à New York. Il part à la recherche de Christine York, une jeune femme prédestinée depuis sa naissance à lui donner un enfant, qui sera l’instrument de la destruction de l’humanité. L’ancien policier Jericho Cane, reconverti dans la protection rapprochée, va trouver Christine sur son chemin et lui offrir son aide. Traqués par Satan mais aussi par un commando intégriste du Vatican, ils vont devoir empêcher que ne se produise la fin des temps.

L’avis de La Critiquerie

Arnold Schwarzenegger qui décide d’aller coller un bourre pif au Diable en personne. À elle seule, cette phrase devrait vous donner envie de regarder La Fin des temps en deuxième partie de soirée…

Les Ailes de l’enfer de Simon West (W9, 22h45)

Le scénario du film avec Nicolas Cage

Con Air, c’est la division aeroportée de la police fédérale américaine qui assure le transport des detenus à travers le pays pour comparution devant la cour, urgence médicale ou transfert de prison à prison. Cameron Poe, récemment libéré sur parole, prend place à bord d’un de ces avions pour retrouver sa femme et sa fille, qu’il n’a encore jamais vue. A bord egalement, Cyrus Grissom, surnommé le virus et quelques-uns de ses comparses, qui doivent rejoindre un nouveau quartier de haute sécurité.

L’avis de La Critiquerie

Des dialogues de beaufs croustillants. Une belle perruque. Des scènes d’action survoltées. Un casting 5 étoiles. On a beau chercher des points négatifs à cette série b incontournable des années 90, il est bien difficile pour nous d’en trouver. En cause : le plaisir immuable qui nous gagne à chaque nouvelle projection.

Marley et moi de David Frankel (Chérie 25, 22h55)

Le scénario du film avec Owen Wilson

Jenny et John viennent tout juste de se marier sous la neige du Michigan et décident de partir s’installer sous le soleil de Floride. Alors que l’envie d’avoir un premier enfant se profile chez Jenny, John espère retarder l’échéance en lui offrant un adorable chiot sur les conseils avisés de son collègue Sébastien, un séducteur profitant pleinement de son célibat. C’est ainsi que Marley, un jeune labrador, prend place au sein du couple.

L’avis de La Critiquerie

Quelle que soit leur espèce, les animaux vous font et vous feront toujours inlassablement craquer ? Cette comédie familiale ne sera donc pas pour vous déplaire. Un petit conseil cependant : gardez un stock de mouchoirs à proximité. On ne sait jamais…

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0