« Trudi 1933 présent composé », une ode dansée à l’amour familial qui traverse le temps

« Trudi 1933 présent composé », une ode dansée à l’amour familial qui traverse le temps

Thomas Angelvy dans #VDT enflamme le Théâtre BO Saint Martin
« Adopte un Jules.com » à la Comédie de Paris
Perrine Perez rayonne d’imagination dans « Celle qui a dit non », depuis avril 2017 au Théâtre des Feux de la Rampe !

Théâtre dansé par la compagnie À fleur de peau (créée en 1988), « Trudi 1933 présent composé » offre un spectacle atypique, que l’on pourrait qualifier d’impudique et généreux. Impudique car c’est ici l’histoire vraie et vibrante de trois femmes sur trois générations, que nous partage avec créativité l’artiste et héritière de cette histoire familiale exotique, Véronique Bret.

Finalement, que reste-t-il de nos aïeux ?

Sur scène, le destin de trois femmes se dessine. Trois personnalités artistes unies par les liens du sang, et le fil de la création. Il y a la grand-mère de l’auteur, Trudi, grande actrice berlinoise qui a fui l’Allemagne nazie en 1933. Puis la mère de l’auteur : Lolita, photographe ayant vécu difficilement dans l’ombre d’une mère vedette. Et enfin l’héritière de cette dynastie féminine : Véronique Bret sous le prénom emprunté de Lola, sûrement pour mettre à distance cette création intime qui retourne le coeur. La danse contemporaine se pare ici d’un jeu ludique, où suintent les sensations de l’enfance. Véronique Bret n’a pas peur d’interagir avec le public, presque en mode stand-up. On aime les vidéos projetées, qui font entrer ce spectacle dans une dimension où l’émotion et la vie tissent de nouveaux fils. On comprend entre les mots la souffrance morale de ces trois femmes, teintée de dépression, déracinement et d’un lien mère-fille puissant et douloureux à la fois. L’amour mère-fille se dispute le désamour, tandis que les années passent. On aime cette archéologie familiale, dans laquelle l’auteur et interprète semble s’être lancée plus par nécessité que par nostalgie, le sens du partage en héritage. On retient au vol les images incroyables, issues d’un film de la fameuse Trudi, que l’on a presque l’impression de connaître. Au-delà du comique évident de la danse et du discours, ce spectacle questionne : comment exister avec une mère abusive ? Comme sortir des traumatismes transgénérationnels et ne pas détester sa mère, même dans les  situations les plus tragiques ? Ce spectacle de l’intime, bel hommage à ses aïeules, retient le fil de la vie avec élégance. La liberté du corps qui danse transcende les souffrances, pour n’en garder que l’amour de ceux qui nous ont quittés.

Auteur interprètre : Véronique Bret

Chorégraphie et mise en scène : Denise Namura, Micha Bugdahn

Création vidéo et images : Isabelle Girard, Lolita de Ribon,Micha Bugdahn

Création, lumières et sons : Micha Bugdahn

Production : les grands théâtres

Informations pratiques : « Trudi 1933 présent composé » sera joué au festival d’Avignon de juillet 2018, à 16h05 au théâtre de l’Isle 80 (derrière la Place des Carmes à Avignon).

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0