« La vie parisienne ou presque », un spectacle drôle, élégant et coloré au Théâtre Daunou !

« La vie parisienne ou presque », un spectacle drôle, élégant et coloré au Théâtre Daunou !

« Le bal », un parfum de l’adolescence blessée à jamais par la tyrannie parentale bourgeoise
Un « Bouquet Final » qui sème le chaos à la Comédie Caumartin
Une « Anna Karénine » débordée par ses émotions, pionnière féministe mordue par la « bonne » société russe

Avec le talentueux Philippe D’avilla aux manettes, cette comédie moderne ne pouvait qu’être une « bouffonnerie-comédie » rafraichissante. Dans la lignée du musical Gutenberg (voir notre chronique ici), les 4 comédiens chanteurs et leur pianiste rajeunissent avec loufoquerie ce classique cultissime de Jacques Offenbach, qui vient de fêter ses 150 ans.

Un orchestre symphonique…composé d’un pianiste (ou presque) !

Évidemment l’humour, la comédie et la musique sont ici à l’honneur. Le spectacle commence avant même que les spectateurs s’installent dans leurs sièges rouge. Sur scène, les artistes font les cent pas, muets. Le regard sombre, ils partagent leur inquiétude. En plus, le pianiste s’est levé du mauvais pied ce matin. « ça va être une longue soirée ! » souffle enfin l’un. Puis le spectacle commence (officiellement ou presque) et la fine équipe se met en marche, la peur dans les yeux et le sourire haut. L’Amour et la trahison sont les sujets des chansons d’Offenbach, mais aussi des petites piques que chaque comédien balance à son voisin. Ils ne sont que 4 comédiens chanteurs sur scène pour interpréter une flopée de personnages complètement barrés. Un chapeau fleuri par ci, une veste par là et hop chacun change de personnage au grès des humeurs de la clique. Dans ce jeux de jonglerie se mêlent le baron coquin, une vraie gantière, un faux guide, un brésilien venu d’Autriche, une bonne à tout faire (forcément bonne à rien), une baronne belgo-suédoise et l’excellent personnage du major « fan de raclette ». La Cie Elixir Enchanté porte bien son nom. Elle a l’audace de réinventer du Offenbach avec une liberté réjouissante. Autre idée payante, la Cie Elixir Enchanté mêle intelligemment les intrigues d’Offenbach aux histoires personnelles entre les artistes. Une des grandes originalités de « La vie parisienne » est d’avoir eu l’idée de faire prendre à chacun la place de l’autre, tout au long du spectacle. Un sacré jeu d’équilibriste qui aurait pu retomber comme un flanc. Au contraire, l’intrigue se voit sans cesse renversée et c’est un véritable jeu de suivre cette épopée impossible. Le spectateur en voit plein les mirettes. Il s’amuse et imagine avec malice l’ambiance dans les coulisses une fois les rideaux rouge du théâtre tirés… « La vie parisienne ou presque » a un effet bonne humeur (presque) immédiat. Une expérience musicale pour tous publics à tester au Théâtre Daunou !

Auteur : Jacques Offenbach, Meilhac, Halevy, David Koenig.
Artistes : Cathy Arondel ou Ariane Carmin, Julie Lemas ou Clara Soares, Gregory Juppin ou Julien Rouquette, David Koenig, Simon Legendre ou Tristan Garnier.
Metteur en scène : Philippe D’avilla.

Informations pratiques : le spectacle « La vie parisienne ou presque » se joue à 19h le mardi et du jeudi au samedi, jusqu’au 30 Décembre 2017 au Théâtre Daunou, 7 Rue Daunou dans le 2ème arrondissement de Paris.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0